Année sabbatique : bilan des 3 premiers mois

Depuis fin novembre, j’avais envie d’écrire un court billet pour faire une sorte de bilan des 3 premiers mois de mon année sabbatique. Comme ça ne faisait pas encore 3 mois, j’ai repoussé l’idée à plus tard et euh… j’ai oublié ce que je voulais dire ahah, mais ça va me revenir en l’écrivant.

Rappel du contexte

Pour ceux qui arrivent en cours de route, j’ai demandé à prendre une année sabbatique le jour de mon anniversaire en 2018 (presque tout pile un an !). J’avais envie de terminer mes études de naturopathie dans de bonnes conditions. Non pas que travailler en même temps en soit de mauvaises, je l’ai fait pendant 2 ans, j’entends par-là :

  • Avoir plus de temps pour étudier & lire. Notamment toutes les matières que je n’avais pas pris le temps d’étudier jusqu’à présent : comme la phytoembryothérapie ou l’iridologie.
  • Prendre du recul par rapport à ma vie professionnelle de working girl à La Défense.
  • Me poser les bonnes questions pour dessiner mon avenir professionnel une fois mon diplôme de Naturopathe en poche. Sachant que je ne me vois pas encore exercer en cabinet.
  • Avoir du temps pour faire des stages encadrés par mon école (nous pouvons en faire autant que l’on veut, ils peuvent durer 1 journée ou 2 mois, la durée maximale étant fixée à 3 mois).

C’est avec toutes ces envies que j’ai fait ma demande, qui a été acceptée à ma plus grande joie \o/. Je dis « année sabbatique », il s’agit de 16 mois exactement. Je voulais que ça commence en septembre 2019 et que cela se termine après ma certification FENA en décembre 2020 (finger’s crossed).

La préparation de l’année sabbatique

Ma demande faite en novembre 2018 pour un début en septembre 2019, autant dire que j’ai eu le temps de voir venir :D. Il y a eu certes quelques impatiences mais c’était parfait car :

  • Cela m’a permis de mettre de l’argent de côté pour vivre 16 mois sans salaire.
  • Je suis retournée vivre chez ma mère pour ne pas avoir de loyer à payer.
  • J’ai fait en sorte de finir de payer mes frais d’école avant le début de mon année sabbatique. Cela m’évite aujourd’hui un prélèvement mensuel conséquent.
  • J’ai embauché une coach de folie, Anne-Claire Meret. Je voulais être bien accompagnée pendant mon année sabbatique et me poser les bonnes questions.

Le commencement de l’année sabbatique

Du repos…

En septembre, j’ai profité de mon temps libre pour faire un pèlerinage de 100 km jusqu’au Mont-Saint-Michel avec une amie. Je l’ai suivi dans son élan après avoir réfléchi au challenge que cela présentait pour moi. Avant cette marche, je n’avais jamais fait de randonnée et encore moins avec un sac sur le dos. Mais j’avais envie d’accompagner Camille dans cette aventure qui me faisait de l’œil. Je me suis dit qu’à tout moment, je pouvais m’arrêter si je ne le sentais pas. Il y a eu plusieurs passages difficiles mais j’ai eu la fierté d’arriver au Mont-Saint-Michel au bout de 4 jours de marche. Quoi de mieux pour commencer mon année qu’une belle aventure humaine, la rencontre d’une deuxième Camille 💛 et un dépassement de soi ?

… et une anxiété

Certes je me suis reposée, mais j’ai aussi essayé de mettre en place une certaine routine pour avoir un rythme. J’avais une phrase en tête « et si tu ne fais rien de ton année ? Fais attention, elle va passer très vite ! ». Bon avec le recul, ce serait difficile de « ne rien faire » pendant 16 mois. Il n’en est pas moins vrai que le temps passe vite et que bien qu’il soit tout à moi, je me dois de l’utiliser wisely.

De belles surprises

Mon premier projet d’illustration !

Quand Anne-Claire m’a dit « J’espère travailler avec toi un jour », nous ne pensions pas que l’opportunité se présenterait une semaine plus tard ! Lorsqu’elle m’a envoyé un email pour me proposer d’illustrer son livre «Une vie de préliminaires : l’art de choisir l’amour et de créer sa vie amoureuse.», j’ai sauté de joie ✨

Le livre sort en version ebook et audio avec un cahier d’exercice le 14 décembre. Tu le trouveras ici.

Un stage avec Matthew, passionné d’iridologie et de santé holistique

Comme je le disais plus haut, j’avais envie d’étudier l’iridologie. J’avais surtout envie de photographier des iris ! Car je trouve cela très esthétique et en plus cela faisait des années que je voulais prendre des photos macro. Je ne passais pas le pas en raison du coût de l’objectif macro. C’est donc tout à fait logique que je finisse par investir dans un appareil photo + objectif macro + accessoire d’éclairage spécial irido à un moment de ma vie où je n’avais aucun salaire ahahah. Eh bien cela m’a amené à rencontrer Matthew, qui a fondé Irislab. C’est en rencontrant Matthew pour lui acheter un iriscope que j’ai eu envie de faire un stage chez lui ! Un stage qui m’a d’ailleurs indirectement donné envie d’ouvrir ma propre boutique d’illustrations.

Ce que j’ai appris pendant ces 3 mois

Ce qui me met en joie

  • Dessiner plus !
  • Mettre mes compétences au service de la transmission des connaissances.

J’ai trouvé un super combo en commençant à illustrer l’anatomie-physiologie pour mes fiches de révisions. Comme cela plaisait, on m’a demandé si elles étaient à vendre. J’ai donc ouvert ma boutique en ligne pour les proposer aux étudiants en naturopathie comme moi 🙂 Elles peuvent bien sûr intéresser d’autres étudiants 🙃

Il faut faire de la place pour accueillir le nouveau

Aussi effrayant que cela peut être d’avoir tout mon temps pour ne faire que des choses que j’aime, je retiens une chose. C’est en enlevant ce qui ne nous convient plus que l’on fait de la place pour ce que l’on veut vraiment. Exemple : si je n’avais pas été en année sabbatique, je ne me serais pas déplacée en Normandie pour rencontrer Matthew puisque je me serais fait livrer l’iriscope. Or là j’avais tout mon temps pour m’y déplacer et discuter avec lui. Et PAF, ça a donné lieu à un stage que je n’aurais pas eu le temps de faire si j’avais déjà un travail à temps plein.

Nota bene : je le savais déjà mais disons que je faisais seulement le rapprochement avec les relations amoureuses qui durent plus longtemps que la date d’expiration du couple. Façon de parler, j’espère que tu saisis mon propos ahah.

L’apprentissage n’est pas forcément là où l’on croit

En m’engageant à faire un stage avec Matthew, j’avais à cœur de l’aider à transmettre ses connaissances en iridologie et en santé holistique, notamment en ayurvéda. Car j’aime les gens passionnées, enthousiastes et il y a un truc qui me chiffonne : que le savoir ne soit pas transmis. C’est d’ailleurs avec lui que j’ai identifié que j’avais envie de mettre mes compétences au service de la transmission des connaissances. Je le savais déjà au fond de moi, mais je ne l’avais jamais formulé ainsi avant. Et la formulation évoluera sûrement dans la mesure où à l’heure actuelle je ne sais pas encore sous quelle forme cela se fera.

Au final, j’ai surtout fait évoluer son site internet via sa boutique Shopify et répondu à des emails clients. Cela faisait bien sûr partie du deal et j’ai eu plaisir à améliorer l’expérience client. Mais je m’attendais à ce qu’il créé plus de contenus avec le temps qu’il gagnait à répondre à moins de sollicitations. Tout cela pour dire que ce qui a été enrichissant n’étais pas forcément là où je pensais. En plus de brides de sa vision de la santé holistique, j’ai appris à utiliser la plateforme Shopify et cela m’a donné envie d’ouvrir ma propre boutique en ligne car j’ai réalisé que c’était très simple !

Voir cette publication sur Instagram

Whouhou !!! Ça y est je lance ma boutique en ligne 😱 (lien en bio ou https://gumroad.com/emeline).⠀ ⠀ Vous pouvez dès à présent acheter le pack d’illustrations du système rénal que j’ai dessiné pour mes fiches de révisions.⠀ ⠀ Les autres systèmes arrivent bientôt. Pour m’aider à prioriser, vous pouvez m’envoyer un message pour me dire quels systèmes vous intéressent le plus ;)⠀ ⠀ Les packs en pré-vente sont à prix libre pour le moment (pour remercier ceux qui les achèteront avant même qu’ils ne soient créés ✨).⠀ ⠀ Je vous invite à renseigner votre email pour être prévenu.e des nouveautés ! 😊⠀ ⠀ #révisions #naturo #naturopathie #biologie #anatomie #instastudy #studygram #revisions

Une publication partagée par Emeline 🌟 Apprentie naturo (@rallumons_les_etoiles) le

Il y a des dépenses qui rapportent

Quand je dis « qui rapportent » je ne parle pas nécessairement d’argent. Voici quelques exemples :

  • Ce que le coaching avec Anne-Claire m’apporte est précieux. Sans lui, j’aurais sûrement mis beaucoup plus de temps à identifier mon envie de dessiner la naturopathie (pour ne donner qu’un exemple).
  • M’offrir un iPad m’a permis de faire un bond en avant en illustration digitale, de participer au livre d’Anne-Claire, d’illustrer mes fiches de révisions et de dessiner plus d’une manière générale.
  • Acheter un iriscope pour prendre les iris en photo ajoute du plaisir à mon apprentissage en iridologie. J’ai également trouvé un stage grâce à cela !

Il reste encore quelques jours avant la fin de l’année 2019. L’ambiance hivernale (et les grèves…) qui invitent à rester au chaud dans ma tanière est parfaite pour rêver et dessiner 2020 ✨.

Et toi, que souhaites-tu en 2020 ?

Emeline Courcelle

Emeline Courcelle

Apprentie naturopathe

3 comments

  1. Merci pour ce bel article et de partager le chemin parcouru ! Tu es très talentueuse, le monde est à toi. Je suis heureuse d’être dans ton équipe <3
    Anne-Claire

  2. Hey ! Ravie de t’avoir emmené dans cette aventure & d’avoir vécue ce Sentier ensemble, quelle expérience ! Ce bilan est très chouette, je te souhaite plein de belles choses pour 2020 et je suis sûre que cette année s’annonce encore plus riche que cette année. Comme l’a dit tellement justement AC, « le monde est à toi » 😉 ! #SuperFan

  3. Hello Emeline
    Je découvre ton blog et les diverses rubriques qui l’entourent, j’adore.
    Bravo pour ta plume, littéraire et artistique, tes mots bien choisis et si justes pour moi, ton humour et disons le, ton talent.
    Quel plaisir et quelle belle surprise !
    Ça résonne.
    À très vite !
    Delphine

Laisser un commentaire