Bienvenue !

‘morning sunshine !

Bienvenue sur ce blog que j’ai plaisir à concocter 😀
Si tu ne me connais pas et que ma vie t’intéresse, voici quelques grandes lignes de mon parcours
qui te permettront d’y remédier un peu.

Genèse du blog

Ce site est né de la fusion de plusieurs envies :

  1. partager ;
  2. vulgariser ;
  3. gribouiller.

Partager, vulgariser, gribouiller la naturopathie + parler des livres que je préfère au rayon développement personnel. Cela me permet également de structurer et mieux mémoriser ce que j’apprends. Alors let’s do it !

Mon histoire

Pour résumé, des fois que tu n’aies aucune envie de te farcir tout l’article mais que tu aies quand même envie de cerner le personnage : je suis passionnée de naturopathie, boulimique de lectures, j’ai travaillé dans des secteurs professionnels très variés et je m’apprête à commencer une année sabbatique. Et accessoirement j’adore la cuisine vietnamienne (c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup ♫).

Une enfance d’amour & de nuoc mam…

Je suis née dans une petite bourgade nommée Paris. C’est dans cette ville cosmopolite que mon pôpa parisien a rencontré ma môman vietnamienne et PAF ça a fait 2 beaux bébés eurasiens (bébé bien potelé pour ma part !). La légende veut que feu ma grand-mère viet’ ait agrémenté mes biberons avec du nuoc mam (sauce asiatique à base de poisson). Toujours est-il que je pourrais manger vietnamien every single day.

… mais difficile

car j’ai grandi sans télévision. Je plaisante. Le seul côté négatif, c’est que c’est un facteur d’exclusion sociale quand tu te retrouves au collège au milieu d’une conversation Buffy contre les vampires diffusée la veille. Je vous épargne la liste de tous les côtés positifs pour ne retenir que celui-ci : j’allais 2 fois par semaine à la bibliothèque. Le seul hic aux yeux de mon papounet : je ne lisais que des bandes dessinées.

Tu liras ma fille !

Désespéré de me voir lire des B.D.s et non des romans, mon père s’est alors mis en quête de me trouver LE livre qui changera ma vie de lectrice. Il a demandé conseil à son libraire préféré qui lui a tendu Harry Potter à l’école des sorciers. J’avoue avoir commencé cette lecture pour lui faire plaisir… pour ensuite ne plus la lâcher ! N’empêche que je tiens à souligner la cruauté de mes parents, qui après m’avoir rendue accro à la Bièraubeurre, m’ont fait patienter jusqu’à Noël pour m’offrir les tomes suivants. S’pas humain, nom d’un moldu ! En tout cas, pari réussi, à partir de ce moment-là, j’ai lu des livres sans bulles. Merci papa <3

Entre les maths & les langues, mon coeur balance

Ok, je lisais mais pas de quoi s’engager dans un bac littéraire pour autant (et heureusement car j’ai eu 8 à l’écrit et 8 à l’oral au bac de français, true story). Je pourrai vous dire que j’aimais bien les maths mais ma prof n’était pas du même avis. Il faut dire que je papotais beaucoup avec mes copines en cours, pour ne pas dire tout le temps. Elle m’a fait comprendre que j’étais nulle en maths et que ce n’était pas pour moi. Challenge accepted ! Entre cette phrase gravée dans mon inconscient + l’envie de répondre aux attentes du paternel en matière d’études, j’ai fini par décrocher un master 2 en ingénierie statistiques. Et TOC !

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui font ce que l’on est, ce sont nos choix. »

J.K. Rowling

Dessine-moi un job étudiant

Bon, parfois c’était un peu painful de manger des intégrales de Fourrier, je ne vais pas vous mentir. C’est là que t’as intérêt à te lancer dans des révisions sélectives, ce que j’ai fait. Mais ça n’a pas suffit à me faire valider le premier semestre de ma licence 3. J’avais une circonstance atténuante, je vivais ma première rupture, aïe. Après 3 mois à pleurer comme un goret, j’ai postulé à deux jobs étudiants. J’ai été prise aux 2, donc les soirs de la semaine et le samedi j’étais monitrice à la bibliothèque universitaire de ma fac et le dimanche je travaillais au Monop’. Pendant mes études, j’ai aussi eu l’opportunité de faire des stages et CDD dans des petites et grandes entreprises aux univers très variés, en passant de la banque et laboratoire pharmaceutique à la start-up de jeux.

Level +1

Pour entrer en douceur dans le monde du travail, j’ai choisi un master en alternance. Jamais il ne me serait venu à l’idée de travailler dans le secteur des assurances. Je crois qu’à part les actuaires, ça ne viendrait à l’idée de personne 😉 Je n’ai d’ailleurs pas postulé mais vois-tu, ce sont eux qui m’ont contacté (mince j’ai les chevilles qui enflent). Et ils ont bien fait ! Enfin « il » plutôt, mon tuteur qui m’a énormément appris. C’est ainsi que j’ai fini par me retrouver fournisseuse officielle de dashboard. Cela correspondait à ma vision de la réussite. Vision qui a changé au cours du temps, le stress-métro-boulot-dodo est passé par là.

Prises de conscience

Au fil de mes lectures, j’ai réalisé à quel point on mange de la m*rde et à quel point nous vivons dans un monde pollué. Je m’intéressais à l’alimentation car je fais des crises d’hyperphagie depuis l’âge de 13 ans. Âge auquel j’ai commencé à prendre la pilule contraceptive pour pouvoir prendre un traitement au roaccutane… Enfin voilà, entre le contenu de nos assiettes, les perturbateurs endocriniens et mon intérêt pour la magie du corps humain, un jour je suis tombée par hasard sur le mot « naturopathie ». Et comme il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous, ce fut pour moi une évidence de m’inscrire dans une école de naturopathie. J’avais soif de connaissances. I still do.

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. »

Paul Eluard

Double vie

Depuis septembre 2017, je mène une « double vie » : cadre à la Défense la semaine et étudiante le week-end. Autant te dire que je ne m’ennuie pas ! Pour avoir du temps pour moi j’ai demandé à passer au 4/5e au début de ma 2ème année. Et puis comme toutes les planètes étaient alignées, je me suis fait plaisir en demandant une année sabbatique le jour de mes 29 ans (ce n’était pas fait exprès bien que je trouve que ça marque encore plus le coup !).

16 mois sabbatiques

À partir de septembre 2019, je commence 16 mois sabbatiques pour me concentrer sur mon apprentissage en naturopathie. Rien n’est planifié pour le moment. Mon seul leitmotiv est de me faire de plaisir, de faire des choses qui me font vibrer : étudier, dessiner, voyager, etc. Je ne sais pas où je vais mais j’y vais !

« Tous ceux qui errent ne sont pas toujours perdus. »

J.R.R. Tolkien

Au plaisir de te voir errer sur ce blog 😉

Laisser un commentaire