Régime : conseils & astuces

Ce n’est pas toujours évident de manger correctement. Les tentations sont nombreuses et les rayons des magasins sont remplis de malbouffe… Voici quelques conseils pour mener à bien un rééquilibrage alimentaire et le maintenir sur la durée :

Conseil n°1 : Ne vous privez pas !

Plus on se prive et plus il est difficile de tenir sur la distance. Se priver, c’est faire appel à sa volonté et comme nous l’avons vu dans l’article Bonnes résolutions : ce n’est pas qu’une question de volonté, plus on utilise la volonté et plus elle s’érode. De plus, lorsque l’on se prive, le risque est de finir par craquer, lâcher l’affaire et manger encore plus qu’avant !

Astuce : Réduire légèrement les quantités sans se priver en étant attentif à votre satiété (cf. article Satiété : manger en conscience).

régime_pommes

Conseil n°2 : Allez-y pas à pas

Difficile de passer d’une mauvaise alimentation à une alimentation saine et équilibrée d’un seul coup d’un seul ! Tout le monde n’a pas le même chemin à parcourir, néanmoins il est important d’être patient et de changer son alimentation progressivement.

Astuce : Attendez qu’un choix sain devienne une habitude avant d’en intégrer un nouveau.

Conseil n°3 : Apprenez à débusquer les sucres cachés

Le sucre se « cache » partout, surtout dans les plats préparés. Pour les éviter le plus efficace est de préparer soi-même de bons petits plats.

Astuce : Connaître les petits noms du sucre : glucides, lactose, fructose, … pour  reconnaître le sucre dans les ingrédients.

regime_steakhache

Conseil n°4 : Ne stockez pas de sucreries dans vos placards

Evitez d’acheter des sucreries ou autres cochonneries salés, cela vous empêchera de faire une descente dans le frigo tard le soir. A moins d’avoir un supermarché ouvert jusqu’à minuit, ce sera bien difficile de s’approvisionner à une heure tardive. C’est également valable pour d’autres moments de la journée si vous pouvez comptez sur votre flemme_ 😉

Conseil n°5 : Ne comptez pas les calories !

Compter les calories ingérées et brûlées demande de l’énergie, c’est fatiguant.

Astuce : Sachez repérer les bons et les mauvais choix alimentaires. Une fois que vous avez fait le bon choix, écoutez votre corps vous dire « stop ».

Conseil n°6 : Aimez votre corps !

C’est prouvé, les personnes qui ont une image positive de leur corps et qui ont confiance en elles sont celles qui réussissent le mieux à perdre du poids et à rester stables.

Astuce : Prenez soin de vous, bichonnez votre peau, tonifiez vos muscles.

regime_aimersoncorps

Conseil n°7 : Faites vos courses dans un magasin bio

Attention, le chocolat bio est aussi calorique que le chocolat non bio hein ! Mais personnellement je me sens moins tentée par la malbouffe quand je fais mes courses dans un magasin bio.

Qu’est-ce qui marche bien pour vous ? Si vous avez d’autres astuces je suis preneuse_ 🙂

Emeline Courcelle

Emeline Courcelle

Apprentie naturopathe

2 comments

  1. Tout d’abord, je dirais que le but final ne doit pas être d’arrêter toutes les cochonneries, puisqu’il faut quand même une ration quotidienne minimale de lipides et de glucides : le corps a besoin de matières grasses (pas toutes) et de sucres (même remarque). De plus, les sucreries, à condition de savoir doser – et c’est là le secret d’une alimentation équilibrer, doser –, peuvent être recommandés pour les sportifs/sportives, qui peuvent se permettre de (légers) craquages sans se sentir coupables, en comparaison avec celles et ceux qui ne font presque aucun sport.

    J’en viens au deuxième point, qui est que l’alimentation seule ne suffit pas à avoir une vie parfaitement saine. C’est plus de la moitié du travail, mais faire du sport, pas forcément intensément mais assez régulièrement, est totalement complémentaire. Ce serait dommage d’avoir une alimentation totalement saine et de gâcher ça avec un manque d’activité ! Tu as certes parler de tonifier ses muscles, mais j’en aurais fait un point complet.

    Ensuite, certains régimes alimentaires (végétarisme, végétalisme, etc.) vont plus naturellement de pair avec le rééquilibrage alimentaire. Cela élimine directement des aliments qui clairement servent plus au plaisir du palais qu’à la nutrition (charcuterie, etc.). En adoptant l’un de ces régimes (auxquels tu pourrais tout à fait consacrer quelques articles en raison des avantages évidents sur la santé, pour rester dans ce domaine), cela pousse assez facilement à manger plus sain, même s’il reste toujours possible de se gaver de gâteaux, de fromage… Cela dit, et c’est d’autant plus vrai pour les végétaliens, c’est bien plus difficile de manger des cochonneries quand on doit se faire à manger, ce qui, je trouve, arrive plus souvent quand on adopte l’un de ces régimes que quand on est omnivore.

    Un quatrième point : faire soi-même ses « cochonneries » (gâteaux, etc.). Cela sera toujours moins mauvais que les cochonneries toutes faites, et le temps pris à les faire peut pousser à plus de modération.

    En outre, j’aimerais ajouter une remarque sur les courses dans les magasins bio. C’est vrai qu’on a moins envie d’acheter des cochonneries, mais pour ma part c’est dû au fait que le budget alimentation, quand on fait ses courses dans un magasin bio – eh oui, vouloir être en bonne santé a malheureusement un prix, et même un sacré prix –, explose assez rapidement.

    J’en viens à un dernier conseil : acheter des cochonneries chères et de qualité. En effet, cela permet de limiter les cochonneries par le budget, et en plus les cochonneries seront moins mauvaises que celles bon marché.

    Tiens, on dirait que mon commentaire est plus long que ton article. Oups.

    1. Je ne dis pas que les bonnes graisses sont des cochonneries 🙂
      Pour le bio, préférons-nous dépenser mieux pour notre santé ou dépenser encore plus pour se soigner ?

Laisser un commentaire